Mazda 3, remplacement filtre habitacle

Le filtre habitacle permet d’assainir l’air entrant dans le véhicule. Idéalement, il faut le remplacer tous les 15 000 km ou tous les ans. Le filtre n’a aucun impact sur les performances du véhicule, mais il a un impact encore plus important : les poumons du conducteur et des passagers. C’est pourquoi le respect de son intervalle de remplacement est indispensable. Voici ci-dessous le filtre que j’ai acheté sur Oscaro, sa référence est CORTECO 80000405, valeur 14,35€.

Sur la Mazda 3, la procédure pour remplacer le filtre habitacle est assez complexe. J’ai vu des véhicules ou il suffit juste de retirer la boîte à gants pour accéder au filtre, mais pour la Mazda c’est une opération plutôt longue. Et comme c’est une opération longue, elle peut être coûteuse, donc les propriétaires choisissent parfois de ne pas changer le filtre habitacle. Lors de l’achat de la voiture, je n’ai pas vu de factures relatives à ce filtre dans les documents que l’ancien propriétaire m’a donné. J’ai donc décidé de remplacer le filtre coûte que coûte, même si je devais y passer l’après-midi. Et de toute manière, sur un véhicule d’occasion, il faut commencer par changer l’ensemble des filtres…

Matériel nécessaire
– Le nouveau filtre habitacle, qui est composé de deux parties.
– Un tournevis plat.
– Une longue clef à pipe de 12mm (ou une douille avec rallonge et articulation si possible).
– Un tournevis cruciforme.
– Un rivet plastique automobile à visser de diamètre 6mm.
– Une lampe de poche.

Le rivet plastique viendra remplacer un ancien rivet emboîté, qui cassera très probablement au démontage.

Pour se procurer cette pièce, le mieux est d’acheter un lot de 100 rivets en plastique : on en trouve facilement sur Internet (Amazon, eBay), à des prix très raisonnables, notamment si les rivets viennent de Chine. Personnellement, j’ai commandé sur Amazon un lot de 100 rivets plastiques à visser, pour un prix total de 2,44€ livré, que j’ai reçu 3 semaines après la commande. Ils font parfaitement l’affaire et m’ont permis de remplacer plusieurs rivets manquants ou cassés sur différents véhicules.

Les opérations vont être réalisées sur le côté de la console centrale et sous la boîte à gants.

Etape 1 : retrait d’un cache

A l’aide d’un tournevis plat, retirer le rivet plastique du cache situé sur le côté droit de la console centrale. Le rivet va probablement casser, vous pourrez le remplacer ensuite par un rivet neuf lors du remontage.

Après avoir retiré le cache, on peut déjà voir la trappe qui permettra de d’accéder au filtre. Cependant, cette trappe ne peut pas se retirer car elle vient buter contre différents éléments situés sous la boîte à gants, en particulier le boitier électronique gérant les fonctions de la voiture.

Etape 2 : retrait d’un second cache

Tirer sur le cache sous la boîte à gants, ce qui va permettre d’accéder au boitier électronique.

Etape 3 : détachement du boitier

Deux leviers permettent de détacher la partie avant du boitier. Avec les doigts tourner de 180° les deux leviers, le boitier électronique va descendre en position quasi verticale, l’arrière du boîtier restant accroché à la voiture.

Etape 4 : déconnection des prises

Déconnecter toutes les prises du boitier électronique. Il y en a 6 au total : 3 sur la face du dessus, et 3 sur la face du dessous.

Pour déconnecter les prises petites, une simple rotation des parties noires en « U » permettent d’extraire le connecteur. Pour les grosses parties, la rotation à 90° des parties noires englobant les prises permettent de les déconnecter.

Etape 5 : retrait du boitier électronique
Le boitier électronique est juste maintenu par l’arrière, en observant bien la manière dont il est tenu, il faut l’orienter dans la bonne position et le faire sortir.

Voici ce qu’on obtient une fois le boitier électronique retiré : un ensemble de connecteurs qui pendent en vrac.

Etape 6 : retrait du support boitier

Avec une clef à pipe de 12, ou idéalement un ensemble douille + articulation + rallonge + bras de levier, retirer les deux écrous de 12 mm qui maintiennent le support du boitier au châssis de la voiture. Attention lors du démontage à ne pas faire tomber les écrous derrière la garniture de moquette, sinon ils seront difficiles à récupérer.

Etape 7 : retrait du capteur température

Un capteur de température fixé à un radiateur en aluminium vient se fixer au niveau du filtre à habitacle. Il est nécessaire de le retirer avec un tournevis cruciforme. Deux vis le maintiennent : une en haut, et une en bas.

Etape 8 : retrait de la trappe

A l’aide d’un tournevis cruciforme, dévisser les vis maintenant la trappe qui referme le filtre à habitacle. C’est la dernière étape avant de pouvoir accéder au filtre.

Etape 9 : retrait du filtre
Le filtre est composé de deux plaques, avec la main droite aller chercher les deux filtres. C’est à ce moment qu’on peut avoir des surprises ou pas. Pour ma part, les filtres étaient très encrassés et n’avaient probablement jamais été changés, comme le témoignent les photos ci-dessous.

La différence avec les nouveaux filtres est flagrante :

Etape 10 : nettoyage

Avec un chiffon humide ou imbibé de produit nettoyant, nettoyer l’intérieur du compartiment. Il ne faut pas hésiter à aller au fond, et insérer la moitié de votre avant-bras. On trouve généralement de la crasse, mais aussi quelques morceaux de feuille.

Etape 11 : mise en place des filtres

Mettre en place les nouveaux filtres, la procédure se fait en deux étapes :

  • Passer le filtre supérieur par la trappe, le plaquer contre la paroi arrière (vers le levier de vitesse), puis remonter vers le filtre le haut.
  • Passer le filtre inférieur, le plaquer contre la paroi arrière. Le filtre inférieur doit rester en bas du premier filtre installé.

N’hésitez pas à observer comment sont disposés les filtres en prenant des photos (il est difficile de passer sa tête pour voir), ca serait dommage de mal les disposer et de diffuser toutes les saletés dans la suite du circuit d’air habitacle de la voiture.

Etape 12 : remise du capteur de température

Remettre en place le capteur de température. Un tournevis cruciforme est nécessaire pour mettre et visser la vis haute et la vis basse. Attention à ne pas faire tomber les vis derrière la garniture de moquette !

Etape 13 : fixation du support du boitier
Remettre le support du boitier électronique. Attention également à ne pas faire tomber un des deux écrous derrière la garniture de moquette, idéalement engagez à la main les écrous puis serrez-les avec la clef à pipe de 12mm ou l’ensemble douille + articulation + rallonge + bras de levier.

Etape 14 : enclenchement du boitier
C’est l’étape la plus délicate : il faut enclencher la partie arrière du boîtier électronique sur son support, en passant les câbles comme à l’origine. Le boîtier électronique doit être accroché en position quasi verticale. Bien évidemment, il faut veiller à ce qu’aucun câble de soit coincé, les câbles se positionnent naturellement à leurs bonnes positions.

Petite note qui peut vous sauver une dizaine de minutes : il y a plusieurs positions sur le support, donc il faut bien enclencher le boîtier électronique au fond de son support, sinon il ne sera pas possible de remettre le boîtier en position horizontale.

Etape 15 : branchement du boîtier
Rebrancher l’ensemble des connecteurs du boîtier électronique. Il y a 6 branchements à connecter, 3 sur le dessus et 3 sur le dessous. Lors de la mise en place d’un petit connecteur situé sous le boîtier, vous allez entendre un bruit de centralisation : les portes et le coffre de la voiture sont mis en position « ouvert » lors du branchement.

Etape 16 : fixation du boîtier
Refixer le boîtier dans sa position horizontale, enclencher les deux vis permettant de verrouiller le boîtier dans sa position normale. Pour enclencher les vis, il se peut que le boîtier ne soit pas parfaitement en face des trous. N’hésitez pas à le repositionner en appuyant brièvement sur ses côtés, pour ensuite pouvoir enclencher les vis normalement.

Etape 17 : remise du second cache
Remettre le second cache qui vient sous le boîtier électronique. Aucun outil n’est nécessaire.

Sur mon véhicule, un des deux clips du cache est cassé. Il est possible que ce soit le cas pour vous aussi. L’astuce dans ce cas est d’utiliser un gros rivet en plastique pour que le cache reste en position. A l’occasion, j’essaierai de trouver un cache d’occasion en bon état dans une casse ou sur les sites de ventes entre particuliers.

Etape 17 : remise du premier cache
Remettre en place le cache latéral, utiliser un nouveau rivet en plastique de 6 mm si le rivet d’origine a été cassé lors du démontage.

Tout est remonté ! A présent, il est nécessaire de démarrer la voiture et contrôler les systèmes embarqués à bord : ventilation, autoradio, vitres électriques. On constate normalement :

  • La perte des réglages de l’autoradio.
  • La perte des valeurs sur les compteurs kilométriques secondaires.
  • La perte des paramètres de température et de ventilation, et la climatisation activée dès la mise sous tension.
  • La commande conducteur pour les vitres électriques des passagers ne fonctionne plus, bien que les vitres fonctionnent de manière indépendante depuis leurs portes respectives
  • .

Au début, j’ai pensé que la manipulation du boîtier électronique et de ses câbles étaient responsables de la perte de commande des vitres électriques. Mais dans les faits, le boîtier électronique ne sait pas quelle vitre est associée à quel bouton. Il faut réassocier les boutons aux vitres, on parle communément de « reprogrammation des vitres ».

Etape 18 : reprogrammation des vitres

Pour reprogrammer les vitres, la procédure à suivre est la suivante :

    Choisir une vitre passager, par exemple la vitre avant droite
    Appuyer sur le bouton « vitre avant droite » (ordre d’ouverture) depuis la commande conducteur, et appuyer ensuite sur le bouton de vitre (ordre d’ouverture également) depuis la porte avant droite. La vitre descend, rester appuyer encore 2 secondes après la fin de la descente.
    Remonter la vitre avant droite depuis la commande conducteur.
    Répéter l’opération pour les vitres arrière.

Et voilà, les vitres sont reprogrammées !

Bilan

2 heures de travail, 14€ d’investissement (hors outils), et un filtre à air d’habitacle neuf. Clairement, devoir démonter le boîtier électronique de la voiture pour remplacer un filtre, c’est n’importe quoi. On se demande pourquoi les concepteurs de la Mazda 3 n’ont pas optimisé l’architecture de la voiture pour remplacer le filtre habitacle…

L’accessibilité des consommables devient un problème récurrent sur les véhicules récents. Seuls quelques constructeurs optimisent réellement l’architecture de leurs véhicules pour aider à leur maintenance. Il existe des exemples assez marquants preuve de conceptions bâclées, citons le besoin de retirer le parechoc avant puis les phares pour changer les ampoules sur Renault Modus, Certes, il ne faut pas juger un véhicule uniquement sur ce point, mais en tant que clients nous avons le droit d’exiger une conception facilitant les opérations de maintenance. Ce n’est pas un luxe, c’est juste du bon sens !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑